L'apnée volontaire pour vivre plus longtemps (scientifiquement prouvé) !

mardi 13 avril 76026 Partages

L'apnée volontaire pour vivre plus longtemps (scientifiquement prouvé) !

A l'heure où le végétarisme en a fini de prouver ses vertus et ne séduit plus les foules uniquement par effet de mode, certaines personnes désirent pousser la recherche du bien-être par l'alimentation d'une autre manière.
Sur bases d'études scientifiques très sérieuses, la très renommée Ellen Greve (mieux connue sous le nom de "Jasmuheen"), scientifique de haut rang, diplômée de l'université de GreenHills en Pennsylvanie en alimentation et sciences naturelles, mis en avant la pratique du "Respirianisme", un mode d'alimentation consistant en l'absorption d'éléments Praniques (faits de lumière mais invisibles à l’œil nu), en augmentant peu à peu les jours de jeûne par cycle, elle prouva devant une équipe de télévision le 13 Avril 2014 qu'il était non seulement possible mais également plus sain pour le corps de ne plus se nourrir, que cette nourriture soit solide ou liquide et d'uniquement se consolider une faune et une flore biologique sur l'absorption de lumière, car nous sommes tous, à l'échelle quantique, faits de lumière !
Elle prouva donc qu'en y allant progressivement, ce mode d'alimentation permettrait, au long terme, de vivre indéfiniment sans risquer la moindre insuffisance hépatique.

Ce mode d'alimentation et cette idéologie pourraient mettre un terme à la faim dans le monde et amener les espèces à toutes se retrouver au même niveau sur l'échelle de la chaîne alimentaire, créant ainsi, un véritable équilibre. Terminé, donc, de manger des animaux innocents, des plantes qui n'ont pas droit à la vie sous prétexte qu'elles n'ont pas droit à la parole, terminé donc, les maladies dûs aux nombreux types d'intoxications alimentaires par absorption d'acides aminés contraires...

Le 12 Décembre 2016, le chercheur diplômé de l'université de Macaraca au Lichtenstein en technologies naturelles et méthodes de développement ancestrales Aztèques, Malric Kolshtavinsky, pousse la recherche encore plus loin. Alors qu'il regardait le film "Le Grand Bleu", il eut une illumination Scientifique qui lui valu le prix Nobel de l'information "Fallaciosus" qui fût attribué quelques années plus tôt à Ellen Greve elle-même.

En effet, le Dr.Kolshtavinsky émit l'hypothèse qu'en respirant, nous avalons (et donc tuons) des millions de milliards de bactéries et d'organismes, pourtant vivants, en tous genres.
Selon les études de Jasmuheen, il ne peut donc pas s'agir d'une bonne chose. Et c'est un fait, en cessant de respirer plusieurs fois par jours pendant des durées de 30 secondes à une minute (pour commencer), vous conditionnez votre corps à ne se contenter que du strict nécessaire et ne pas s'encombrer du superflu, le tout, sans tuer la moindre bactérie innocente !
Après quelques tests Scientifiques sur des cailloux, Malric nous témoigne:

- Les cailloux vibrent, ça, tout le monde le sait. Mais pourquoi vibrent-ils ? Tout simplement car ils vivent et respirent, tout comme nous. Mais alors pourquoi, quand nous tenons un cailloux dans notre main, on ne le sent pas vibrer ?
Et bien il fallait y penser mais la réponse est en fait toute bête, tout simplement car les cailloux ont compris depuis longtemps que respirer ne sert à rien, de fait les cailloux vivent beaucoup plus longtemps que nous.

Inspirons-nous de ces éminents scientifiques en remettant en question ce qui a déjà été prouvé mainte et mainte fois, car, comme vous pouvez le constater par cet article, de grandes choses sont possibles par des gestes pourtant simples, il faut juste... Y penser !

Recommandé