CR Coqs festifs - Neuilly

Vous êtes sur un site satirique. Ne le prenez pas sérieusement. C'est une blague.

mercredi 01 février 2059 23457 Partages

CR Coqs festifs - Neuilly

Samedi 10 décembre. 9h20. Ludo rentre dans le vestiaire, il se frotte les yeux, il croit révé. On est déjà 20 : « Euh les gars, j’avais dit 9h30 sur Sporteasy…»… on lui envoie un message... Goguet sort déjà les élastiques et chauffe les épaules, Jean nous a préparé un Christmas-tea à base d’épices, Alex B s’occupe de strapper les différents blessés. On s’occupe, ça papote, ca rigole, le coup d’envoi est prévu pour 10h30.

Une fois sur le pré, ca caille, il doit faire 2 ou 3 degrés, va falloir chauffer les machines avant le coup d’envoi. On sépare avant et ¾ , nos adversaires arrivent un peu tard. Aujourd’hui le message est clair : il y a du banc, des remplaçants, on va pouvoir s’y filer sur le terrain, il y aura du turn-over. On vient de passer un peu plus d’un mois avec de supers entrainements, derrière, on commence à passer pas mal de combis, c’est l’occasion de se tester en match.

Coup d’envoi : On récupère la gonfle sur leur coup d’envoi mais les intentions de Neuilly sont claires : camper chez nous et jouer avec leur ¾. Ils sortent leurs tentes Quechua et occupent nos 22 mètres pendant les 20 premières minutes :notre pacha mama de Pershing est devenue une ZAD. Sans forcément avancer sur chaque impact, ca joue propre en face. Percussion, 2, 3 temps de jeu devant et ils jouent au large où il y a des sacrés surnombres. Leur « grand disse » est très épais et s’amuse avec nous. On se prend 3 essais en 20 minutes. Nous sommes sonnés. Alex M nous regroupe derrière les poteaux : on reste calme, l'orage est passé. Il faut s'envoyer maintenant.


Il va falloir aller jouer chez eux car oui, ils ont des bonnes cannes derrière, ca va vite, mais il faut savoir ce qu’ils valent en défense. Suite à plusieurs percussions de nos avants ( Romain, Alex B, Mitch sont en cannes ce matin), on arrive à créer des décalages. Ca panique un peu chez eux et il y a des trous dans leur défense. Goguet écarte sur Kosuké, qui a du monde à son extérieur. Que nenni, il ira marquer tout seul son essai sous les perches avec 2 types sur le dos. Quelle puissance ! Cet essai nous remet dans le match et nous rassure sur notre capacité à franchir la ligne.


La suite de la 1ère mi-temps se résumerait ainsi : placage / hors jeu / pénalité/ on se replace en ligne. On galère à bien défendre en ligne et il y a très vite des surnombres à l’extérieur. Derrière, Daryl, Jordane, Kosuké plaquent au taquet. Ils inaugureront demain au musée Grévin une statue de cire de leurs épaules qui couinent sévère depuis le début de la rencontre. Sur un joli mouvement engendré par quelques courses en travers (de porc) de nos arrières, Anja intercalé dans la ligne des arrières marque son essai après une belle percée. Neuilly mange des ribs derrière leur ligne. Fin de la 1ère mi-temps :5 essais à 2 pour Neuilly. On souffre en défense mais il y a de place en attaque.


Revigoré par nos belles incursions dans leur défense, on attaque la 2ème mi-temps avec de belles intentions. Le banc fait du bien et permet à l’équipe de retrouver un deuxième souffle. Raphael, fait honneur au sponsor de son K-way « Menuiserie St Lo » et envoie du gros bois sur chaque percussion. Kevin D se lance tel un toro sur Neuilly et les fait reculer. Mika et Kevin nous font également gagner des mètres. Ca avance bien devant, on sent qu’ils vont craquer. Après plusieurs temps de jeu dans leur défense, Emanuele voit un trou et s’y engouffre. Essai entre les perches. Il faut aller jouer chez eux. Ils ne sont pas si solides en défénse. Simon B et Benjamin C sur l’aile, donnent de leur corps et ne laissent rien passer en défense. Benjamin C bonifie chaque ballon qu’il récupère sur son aile. Quelle vitesse ! Bien au soutien d’une relance des arrières, il avance encore sur dix mètres. Qui est au soutien ? Mais oui mais c’est Goguet, il récupère la balle sur la ligne des 22 et file dans l’en-but Essai ! Mais oui ! Que c’est beau à voir.

Leur « grand 10 » revient sur le pré et ca change la donne. Sur chaque ballon qu’il touche, il nous fait mal. Sur plusieurs temps de jeu, ils arrivent à trouver des brèches dans notre défense parmi les arrières. Ca va vite quand même... Dans nos 40, Emanuele annonce une combi : Passe à Ludo ( placé en centre), retour intérieur sur moi-même. Allez on tente. Je récupère la balle, Ludo m’a ouvert une porte façon Porte de saloon. Je descends du cheval, enlève mon chapeau de cowboy et mets les gaz. Je me fais reprendre à 2 mètres de la ligne. Qui est au soutien ? Mais oui mais c’est Goguet. Feinte de passe, accélération, essai ! Mais oui ! Quelle action !

La fin de match est plus équilibrée et on gagne même la 2ème mi-temps.
Les marqueurs : Kosuké, Goguet *2, Anja, Emanuele.
Une pensée pour Emanuele qui jouait son dernier match avec les Coqs ( retour en Italie), il aura encore fait du bien à l’équipe sur ce match.
Pensée pour les blessés : Laurent A.
Homme du match : Goguet.

Arnaud D

Vous êtes sur un site satirique. Ne le prenez pas sérieusement. C'est une blague.

loading Biewty